Entretien d’embauche en visioconférence : les 5 erreurs à éviter

Publié le vendredi 6 novembre 2020 à 12h04
Entretien d’embauche en visioconférence
Accueil > Conseils > Management > Entretien d’embauche en visioconférence : les 5 erreurs à éviter

Avec le Covid-19 et le confinement, la visioconférence s’est installée dans nos vies. Dans nos recherches d’emploi, en particulier. Lors d’un entretien d’embauche en visioconférence, certaines erreurs peuvent affecter votre crédibilité. Voici quelques conseils pour les éviter.

1. Choisir la mauvaise pièce pour entretien d’embauche en visioconférence

Évidemment, il faudra veiller à s’installer dans un endroit calme. Première erreur à ne pas commettre : penser que l’on sera tranquille dans sa chambre à coucher. « J’ai déjà vu des entretiens où l’on apercevait un lit ou une porte de salle de bains dans le champ, observe Christel de Foucault, co-autrice du guide 50 erreurs à éviter pour trouver un job (éd. Eyrolles). Ce n’est pas professionnel. Le cadre doit paraître le plus neutre possible. »

Autres précautions à prendre : décrocher le téléphone fixe, et maintenir enfants et animaux à distance. « Ce qui était toléré pendant le confinement ne l’est plus », sourit la spécialiste. Et puis, avez-vous pensé à votre boîtier Internet ? Notre experte avertit : « Attention, il n’est pas rare que la pièce la plus calme d’un logement soit celle qui se trouve la plus loin de la box ! »

2. Ne pas maîtriser la technique

« Avant, les entretiens vidéo étaient proposés de façon ponctuelle. Ils se faisaient souvent par Skype, constate Christel de Foucault. Depuis le confinement et avec l’essor du télétravail, de nouvelles plateformes ont émergé et se sont démocratisées. » Selon elle, des outils – gratuits – comme Zoom, Microsoft Teams ou Google Meet ne doivent plus avoir de secret pour le candidat.

La première erreur serait de ne pas maîtriser ces outils, ou de dire qu’on ne les connaît pas. « Quand vous recevez une invitation en visioconférence sur une plateforme, il faut télécharger l’application et, si possible, vous entraîner à échanger avec quelqu’un pour vous familiariser avec ses fonctions. » Rien de très compliqué, donc. Un candidat paraîtra plus professionnel s’il sait partager un document à l’écran, ou comment fermer son micro !

3. Ne pas soigner la connexion sonore

Vous l’avez peut-être remarqué : à la télévision, il n’est plus rare que des interviewés portent un casque lors d’entretiens à distance. « Moi-même, j’ai un micro-casque lors de mes interventions, précise notre experte en ressources humaines. C’est dans l’air du temps, et admis. Utiliser un casque et un micro réduit considérablement la résonance et le bruit extérieur. Beaucoup de bruits parasites sont évités, vous créez une relation privilégiée avec le recruteur. »

4. Mal orienter l’ordinateur

L’image que vous donnez passe également par le positionnement du matériel. D’abord, faites attention aux fenêtres : il s’agit d’éviter les reflets ou les contre-jours. De même, un ordinateur placé dans une position trop basse donne une image de vous en contre-plongée… rarement flatteuse. « Si vous utilisez un ordinateur portable, n’hésitez pas à le surélever à l’aide d’une pile de livres, commence Christel de Foucault. Ensuite, et surtout, regardez bien la caméra, et non l’écran, quand vous parlez. C’est le seul moyen de regarder le recruteur “les yeux dans les yeux”, ou presque. »

5. Ne pas se présenter convenablement

Enfin, l’ultime conseil vaut également pour un entretien en « présentiel » : il faut avoir préparé des réponses, et être correctement habillé. « Pas la peine d’avoir une cravate, mais il faut respecter le dress code attendu », explique notre experte qui invite, aussi, à ne pas oublier le bas du corps. « Même si l’on est chez soi, j’ai déjà vu des interlocuteurs obligés de se lever. » Attention…

Sur le même sujet