Coronavirus : Le recrutement en période de confinement

Publié le vendredi 27 mars 2020 à 10h24
recrutement en période de confinement
Accueil > Conseils > Management > Coronavirus : Le recrutement en période de confinement

L’épidémie de Covid-19 bouleverse l’organisation du travail et les processus au sein des entreprises. Comment gérer le recrutement en période de confinement ?

Si les circonstances imposent d’adopter d’autres modes de rencontre, même en cette période de confinement forcé, les process de recrutement se perpétuent.

Comme dans beaucoup d’autres domaines, ce temps de pause imposé permet très certainement de prendre le temps d’étudier des candidatures et de discuter « posément », et virtuellement, avec des candidats.

Certes, certaines entreprises sont contraintes à une fermeture temporaire et gèlent leurs embauches. D’autres sont concentrées sur les urgences à traiter et le recrutement ne fait pas partie de leurs priorités.

Recrutement en période de confinement, l’apport de la visioconférence

Mais beaucoup d’autres continent à mener leur process de recrutement avec efficacité, elles multiplient les rencontres en visio, les rencontres physiques étant désormais impossibles.

Les plus « équipés » utilisent Zoom, d’autres WhatsApp Vidéo, Skype, FaceTime… des logiciels grand public qui fonctionnent très bien.

Il est vrai que les entreprises n’embaucheront pas quelqu’un qu’elles n’ont jamais rencontré. Les visioconférences ne remplaceront jamais complètement un entretien physique. Mais elles permettent d’avancer dans le process de recrutement, juste avant l’étape de la prise de décision… et avant de vous rencontrer physiquement à la fin du confinement.

Des processus de recrutement allongé

Les processus de recrutement vont certainement s’allonger : candidats et annonceurs préfèreront attendre d’être fixés sur l’évolution de l’épidémie et sur son impact potentiel pour l’économie.

Les entretiens virtuels qui auront lieu pendant cette période de confinement donneront sûrement lieu à des échanges approfondis. Le temps long sera dans bon nombre de cas favorable à la réflexion, côté candidat et annonceurs, et à une meilleure connaissance réciproque des qualités de chacun et de leur compatibilité. Et ils pourront apprécier leurs appétences digitales, précieuses en ce contexte de transformation numérique !

Il nous faut voir cette situation comme une opportunité d’avoir des contacts plus qualitatifs et des discussions plus posées et plus construites. Il s’agit donc d’un excellent moment pour étudier des propositions, même si la décision d’embauche sera certainement reportée après la crise, sauf pour les activités qui ne s’arrêtent pas.

Candidats, quelques informations pratiques

Vous avez signé votre contrat de travail avant le confinement, mais avec prise de poste pendant la crise du coronavirus : il n’est pas possible, pour une entreprise, de reporter ou d’annuler votre embauche. L’employeur peut, soit vous licencier dès le démarrage du contrat, soit vous mettre en activité partielle.

Vous avez engagé un process de recrutement avec une entreprise avant la crise du coronavirus : si l’entreprise ne peut pas vous accueillir pendant la crise, l’employeur ne pourra pas vous faire signer un contrat de travail, qui exige une date précise de prise de poste, date qu’il ne maîtrise pas ce stade. Demandez-lui une lettre d’embauche précisant votre arrivée à la reprise de l’activité après la crise.

Attention à ne pas donner votre démission pour un autre poste pendant cette période de crise, sauf à avoir signé votre contrat de travail si l’entreprise est toujours en activité et poursuit ses embauches.

Sur le même sujet